Cadeaux de Noël : Quel type de donneur êtes-vous ?

Pourquoi les cadeaux de Noël nous rendent-ils anxieux et nous mettent-ils la pression ? Non seulement parce qu’on les offre,  mais aussi parce qu’on les reçoit. Nous redoutons de recevoir le mauvais cadeau autant que de le donner. Voici une liste des donneurs que vous rencontrerez dans votre vie. Voyez si vous reconnaissez quelqu’un que vous connaissez (et si vous vous reconnaissez !).

Le donneur authentique

Si vous avez la chance d’avoir une ou deux de ces personnes dans votre vie, il est temps de vous réjouir. Le vrai donneur a réellement pensé à vous et à ce qui vous ferait plaisir. Notre culture aime à croire que tout le monde offre des cadeaux de Noël comme un donneur authentique. Mais en réalité, ce qui rend ce genre de cadeau si spécial, c’est peut-être que c’est l’exception et non la règle. Raison de plus pour savourer le moment. Si vous êtes un donneur authentique vous-même, alors il est presque sûr que Noël est votre période préférée de l’année.

Le showman

Il s’agit de celui qui offre un cadeau coûteux en guise d’autosatisfaction. Il cherche une démonstration d’argent ou de pouvoir, ou peut-être les deux à la fois. Dans ce cas, le cadeau n’a rien à voir avec le destinataire mais tout à voir avec le donneur . Cela ne veut pas dire que tous les cadeaux très chers sont malvenus, mais que la plupart du temps, ils sont là pour faire plaisir à celui qui donne avant celui qui le reçoit.

La main de fer dans un gant de velours

C’est le donneur qui aime être considéré comme un merveilleux donneur avec des cadeaux parfaitement emballés. Il aime en contrepartie que les cadeaux qui lui sont donnés soient réguliers , surtout en termes d’argent dépensé. Alors, méfiez-vous des bouderies possibles s’il ou elle est déçu(e). Paradoxalement, il est également susceptible d’être un donneur discriminant. Au sein de la famille, certains membres auront plus de chance que d’autres puisqu’il n’hésite pas à faire du favoritisme.

Le manipulateur

Peut-être le pire des donneurs, celui qui sait vraiment manipuler la nature symbolique du don. Il est le plus susceptible de nous blesser ou de nous décevoir, surtout pendant les fêtes. Parce qu’il comprend comment les cadeaux peuvent nous causer de la douleur, consciemment ou inconsciemment. Par exemple, celui qui achète des vêtements soit deux tailles trop petites, soit quelque chose qui serait hideusement peu flatteur.

Le plaignant

Oui, ce n’est pas seulement que vous devez apprécier le cadeau que le plaignant vous offre ; vous devez écouter sans cesse les difficultés et les inconvénients qu’il ou elle a éprouvés pendant la période des Fêtes, surtout pendant l’acquisition de votre cadeau. Heureusement, le plaignant est facile à repérer et plus qu’autre chose, et c’est l’une des raisons pour lesquelles le vin fait partie des célébrations des fêtes. Il va vous rabâcher sans arrêt à quel point il a plus de cadeaux de Noël à faire que les autres et à quel point cela a creusé un trou dans son budget. Un conseil : Faites la sourde oreille.
This entry was posted in Noël. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *